La prime exceptionnelle de pouvoir d'achat est reconduite en 2020

Créée fin 2018, la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat appelée « prime Macron » est reconduite pour l’année 2020 avec une nouvelle condition : la présence d’un accord d’intéressement au moment du versement.

Les autres conditions de versement de cette prime facultative à la main du chef d’entreprise sont conservées :

  • Prime exonérée d’impôt sur le revenu et de charges sociales dans la limite de 1000 € par bénéficiaire.
  • Prime accessible aux salariés dont la rémunération est inférieure à 3 SMIC (sur les 12 mois précédant le versement).
  • La prime devra être versée entre le 1er janvier et le 30 juin 2020.

Véritable outil fédérateur dans l’entreprise, l’intéressement apporte des avantages tant pour le dirigeant que pour les salariés. Petit éclairage sur cette solution. 

L’intéressement : un outil de partage

L’accord d’intéressement fixe des critères collectifs à atteindre et prévoit le versement de primes pour tous les salariés et le dirigeant* en cas de réussite.
*Dans les entreprises de 1 à 250 salariés.

Ainsi, ce dispositif d’épargne salariale associe les salariés et le dirigeant aux performances globales de l’entreprise.  

Les avantages de l’intéressement

Pour l’entreprise, l’intéressement est déductible de son assiette d’imposition sur les bénéfices et exonéré de charges patronales grâce à la suppression du forfait social pour les entreprises inférieures à 250 salariés.

Côté bénéficiaires, employés et employeurs* profitent d’une prime pouvant être investie sans impôt dans un PEE ou un PERCOL. Il est également possible de percevoir directement cette prime qui sera alors imposable.

Quelles sont les démarches pour mettre en place un accord d’intéressement ?

Dans les petites entreprises, l’intéressement peut être mis en place par un accord ratifié à la majorité des 2/3 des salariés.

Pour les entreprises ayant un syndicat ou un comité social et économique, l’accord devra être négocié entre les différentes parties.

L’accord d’intéressement doit préciser des objectifs quantifiables, qui peuvent être financiers et/ou propres à l’activité de l’entreprise tels que la hausse du chiffre d’affaires, ou la hausse du nombre de clients….

Il sera possible de conclure un accord d’intéressement pour une durée minimum d’1 an si l’accord est signé entre le 1er janvier et le 30 juin 2020 (au lieu de 3 ans).

Une opportunité pour vous d’essayer cette solution sans engagement à long terme !