Quels dispositifs d’épargne retraite pour une entreprise de plus de 250 salariés ?

Près de deux PME sur trois aident leurs salariés à se constituer une épargne salariale. Signe qu’il s’agit d’un levier éprouvé pour faciliter le dialogue social et fidéliser les équipes. L’épargne salariale et la retraite d’entreprise rénovées par la loi Pacte, possèdent plus d’un atout pour intéresser les « grandes » PME.

Le succès des dispositifs d’épargne salariale dans les PME démontre tout l’intérêt que ces entreprises peuvent y trouver. Ainsi, la Dares (Direction de l’animation de la recherche et des études statistiques)* relève que près de 62% des entreprises employant de 50 à 499 salariés, proposent au moins un dispositif à leurs collaborateurs, contre seulement 15 % dans les entreprises de moins de 50 salariés.

Selon une enquête publiée par capital.fr**, l’abondement versé dans les sociétés employant de 250 à 499 salariés atteint, en moyenne, 1 243 euros par an (682 euros sur leur PEE et 561 euros sur leur PERCO).

C’est sans doute sur la question des montants versés par l’entreprise que les PME peuvent encore améliorer leur attractivité face aux très grandes entreprises. À titre de comparaison, toujours selon la même étude, les entreprises du CAC 40 versent en moyenne 1 554 euros.

Vous êtes une entreprise de plus de 250 salariés ?

L’accord de participation est obligatoire (dès que l’effectif moyen dépasse 50 salariés pendant cinq ans). La participation permet de partager la richesse au sein de l’entreprise et de redistribuer une partie des bénéfices annuels. Un accord collectif définit les modalités de cette répartition.
L’intéressement reste facultatif, y compris pour les entreprises de plus de 250 salariés. L’intéressement vise à associer les salariés d’une entreprise à sa réussite et à sa bonne marche à travers des objectifs de performance sur des critères précis et définis par le dirigeant. Les clés de distribution des primes d’intéressement sont définies par un accord collectif.

Les outils de l’épargne retraite en entreprise

Le PEE (Plan d’épargne entreprise) permet aux salariés de se constituer une épargne de moyen terme. Les sommes capitalisées sont bloquées pendant 5 ans, avec des possibilités de déblocage anticipé. Il s’agit d’un dispositif collectif qui concerne tous les salariés, quel que soit le niveau hiérarchique ou le niveau de salaire.

Le PERCOL (Plan d’épargne retraite collectif – ex PERCO) permet aux salariés de se constituer une épargne en vue de la retraite. Les sommes capitalisées sont bloquées jusqu’au départ à la retraite, avec des possibilités de déblocage anticipé. Il s’agit d’un dispositif collectif qui concerne tous les salariés.

Le PERO (ou « article 83 ») est un dispositif de retraite supplémentaire à cotisations définies. Contrairement au PERCOL, il peut s’adresser uniquement à un ou plusieurs collèges de salariés (les cadres par exemple). Une fois le contrat signé, il devient obligatoire pour toute la catégorie de salariés mentionnés au contrat.

*https://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/
**https://www.capital.fr/votre-argent/epargne-salariale-votre-employeur-est-il-assez-genereux-1340887